82ec2c52f9ae91460b7aa16e39b23495_html_d62aa9c3

L’avènement des smartphones et des appareils mobiles a donné naissance à des millions d’applications de tous types. Le domaine du piratage n’était pas d’exception, notamment avec l’apparition des logiciels d’espions destinés en particulier aux smartphones.

Comment fonctionnent ces logiciels ? Comment les détecter et s’en protéger ? Et qu’en dit la loi ? Retrouvez les réponses dans ce qui suit.

Qu’est-ce qu’un logiciel espion sur smartphone ?

Comme son nom l’indique, un logiciel espion permet de surveiller et d’espionner un téléphone portable, mais aussi un ordinateur et tout autre support mobile. Il permet de collecter différentes informations en fonction de l’offre du vendeur.

Vous pouvez ainsi accéder aux SMS, à l’agenda de contact et au journal des appels, récupérer les mots de passe et les données confidentielles, etc. Il est même possible d’activer le micro ou la géolocalisation.

Comment fonctionne un logiciel espion ?

En principe, un logiciel espion peut être installé sur tout type de support pouvant se connecter à internet. Cependant, les logiciels espions comme l’indique le site Spygate.fr sont principalement dédiés aux téléphones portables.

Pour qu’un logiciel espion puisse fonctionner, il doit être installé sur l’appareil à surveiller. Cela implique que l’espionneur devrait avoir accès au smartphone. Néanmoins, il se peut qu’un logiciel espion soit inclus dans une application mobile et que vous l’installiez vous-même sans vous en rendre compte.

Une fois votre téléphone est connecté à internet, le logiciel espion commence à collecter les informations recherchées grâce aux autorisations qu’il possède. Généralement, il possède l’autorisation d’accéder à tout, même activer le micro, envoyer des messages, émettre des appels ou accéder à l’appareil photo. Les informations collectées sont stockées et envoyées au panel d’administration du logiciel où l’espionneur peut les consulter.

Comment détecter un logiciel espion ?

La détection d’un logiciel espion est difficile, voire impossible. En effet, le logiciel est totalement invisible sur le smartphone. Néanmoins, des comportements anormaux sur votre téléphone doivent vous alarmer :

  • Activité détectée alors que le téléphone est en veille.
  • Présence d’une application que vous n’avez pas installée.
  • Opérations ou configurations que vous n’avez pas effectuées (contact bloqué ou supprimé, site web inaccessible, sms envoyé, appel émis, etc.).
  • Activité anormale sur vos comptes, connexion récente alors que vous ne vous êtes pas connecté.

Même les bugs de fonctionnement (lenteur, redémarrage, décharge rapide, etc.) peuvent être un signe. Si vous avez vérifié qu’il ne s’agit pas d’un autre problème technique, il est important de réinitialiser votre appareil après avoir sauvegardé toutes vos données. Enfin, il faudra penser à modifier vos mots de passe rapidement.

Comment se protéger des logiciels espions ?

Les logiciels de piratage ont énormément évolué au cours des dernières années, mais les téléphones portables l’ont aussi. Ils sont aujourd’hui plus avancés, sécurisés et difficiles à rooter (Android) ou jailbreaker (Apple). Ainsi, quelques gestes de sécurité basiques peuvent vous protéger contre les logiciels espions :

  • Verrouillez votre appareil et pourquoi pas vos applications sensibles.
  • Choisissez des codes ou mots de passe puissants et gardez-les secrets.
  • Ne laissez pas votre appareil en longue période d’inactivité sans déverrouillage.
  • Installez un bon antivirus sur votre téléphone portable.
  • Lisez bien les conditions et vérifiez les autorisations avant d’installer une application.
  • Les logiciels espions d’un point de vue légal

    Les logiciels espions sont souvent utilisés pour surveiller un conjoint, ce qui est illégal en France et qui peut faire l’objet d’une amende de 45 000 euros et d’un an de prison. Ils sont également utilisés pour surveiller des employés, une activité encadrée par la loi et qui ne peut pas se faire n’importe comment et sans le consentement des employés. Enfin, beaucoup de parents utilisent les logiciels espions pour surveiller leurs enfants. Un droit que la loi leur confère dans la mesure où c’est fait dans le respect dû à la personne et en présence de raisons valides.

    À noter aussi que les lois relatives au piratage peuvent être appliquées en cas d’espionnage, soit une sanction de 2 ans de prison et une amende de 60 000 euros.

    Des dizaines de sociétés et des centaines de logiciels espions sont présents aujourd’hui sur le marché. C’est un marché qui grandit, malgré le caractère illégal de l’espionnage. Mais la loi n’est pas tranchante à ce sujet et les fabricants de ce type de logiciels trouvent bien des failles qui leur permettent de poursuivre leur activité

optimisation BFR

Le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) constitue la somme dont doit disposer une entreprise, afin de faire face à ses charges courantes, le temps de recevoir les paiements de ses clients. En l’occurrence, le BFR peut fortement varier d’une entreprise à l’autre. Dans le cas d’une start-up, donc d’une jeune entreprise, l’optimisation du BFR est particulièrement importante. Donnons quelques conseils sur le sujet. […]