money-coin-investment-businessmen-business-bitcoin-1419843-pxhere.com
8 février 2018

L’Europe prévoit la régulation des cryptomonnaies

Les pays de l’Union européenne prendront des mesures pour contrôler et réguler les transactions avec des monnaies virtuelles telles que le bitcoin.

Vous avez sûrement entendu parler de ces fameuses cryptomonnaies. C’est un système comptable qui fonctionne de la même façon que l’argent physique, mais à la différence qu’il est numérique et n’a pas besoin d’intermédiaires tels que les banques. Ce type de devise peut être transféré sur Internet et fonctionne sans les autorités centrales, puisque la gestion des transactions est réalisée de manière collective et décentralisée dans le réseau.

passion-hitech

Quelles sont les cryptomonnaies les plus utilisées ?

Le bitcoin, qui est né en 2009, est la cryptomonnaie la plus connue parmi les utilisateurs, mais ce n’est pas la seule. Ethereum est la deuxième monnaie virtuelle la plus pertinente pour sa valeur, bien que pour être spécifique, il s’agit d’une plateforme dont la devise a toujours été appelée Éther. Cependant, les deux noms sont couramment utilisés. Bien qu’Ethereum et Bitcoin soient les leaders de la cryptomonnaie, Litecoin, une autre plateforme, ne cesse de croître selon les informations relayées par les magazines spécialisés tels que Placecrypto.
La technologie derrière ces trois plateformes est connue sous le nom de blockchain, une base de données décentralisée avec une documentation cryptée où tout ce que vous écrivez sera enregistré en permanence.

Réglementer les cryptomonnaies pour lutter contre la cybercriminalité

Bien que les cryptomonnaies soient en phase d’expansion, elles doivent encore surmonter une série de défis. L’un des défis majeurs est celui de leur régulation. Il y a moins d’un an, en mars dernier, le Conseil de l’UE était déjà favorable à la réglementation du Bitcoin en tant que méthode de lutte contre la cybercriminalité.
Les pays européens sont de plus en plus préoccupés par cette question et craignent que la monnaie virtuelle soit utilisée par les blanchisseurs, les trafiquants ou les terroristes en raison du manque de contrôle sur elle. Dans ce scénario, il y a quelques semaines à peine, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a affirmé qu’il proposera à ses homologues européens du G-20 un règlement spécifique pour le bitcoin. Pour cette raison, afin d’empêcher le financement illégal des entreprises ou le blanchiment d’argent, le Royaume-Uni applique une réglementation stricte du bitcoin et des autres monnaies numériques dans le cadre du plan qui sera bientôt mis en œuvre par l’Union européenne.

Mettre fin à l’anonymat

Le gouvernement britannique vise à mettre un terme à l’anonymat dans les transactions les plus importantes avec les cryptomonnaies afin que ce système cesse d’attirer l’attention des cybercriminels. Pour cela, il faudra que les plateformes qui négocient actuellement avec des monnaies numériques signalent, de façon obligatoire, aux autorités les transactions suspectes.
En définitive, il est fondamental de réglementer et de contrôler l’utilisation des cryptomonnaies, en particulier pour essayer d’identifier les transactions illégales effectuées via Internet.