image 3
16 mars 2015

L’apport du back office centralisé dans un logiciel de caisse

Le back office centralisé est très vite devenu un must pour les grandes marques de terminaux points de vente. Le back office centralisé autorise une gestion optimale de la boutique via le terminal point de vente.
Parmi les fonctionnalités les plus importantes et les plus demandées par les professionnels, on dénotera la gestion des stocks, la création de fichier client individualisé ou toute autre méthode de fidélisation, la création de gammes de produits… Avec une interface intuitive, la caissière accède facilement à ces données, imbriquées entre elles, via le front office.

Le back office centralisé autorise la gestion de plusieurs TPV en même temps

C’est un avantage dont ne pourrait se passer une enseigne de taille importante. C’est également très prisés des restaurants qui, quelle que soit la taille, ont pratiquement toujours au moins 2 terminaux point de vente : l’un utilisé pour prendre les commandes en salle, l’autre en cuisine. Avec le back office centralisé, les données ne sont pas donc pas dispersées à tous-azimuts. Toutes les opérations effectuées sur une caisse sont enregistrées sur une unique base de données, consultables via les autres TPV. Le back office centralisé est la pierre angulaire de la caisse enregistreuse tactile sur I-pad. En effet, chaque I-pad est censé avoir accès aux données de l’établissement (le plan de tables et le plan de salle d’un restaurant, par exemple).

Le back office centralisé augmente le niveau de sécurité informatique des données

Déjà, il est plus aisé de gérer la sécurité des données informatiques quand celles-ci ne sont pas éparpillées çà et là. Par ailleurs, la maintenance informatique ne se heurte pas à des difficultés majeures, notamment en termes de temps d’exécution. En effet, le traitement d’une catégorie de données d’un terminal point de vente intégré (ou caisse enregistreuse tactile) impacte automatiquement les autres données des autres terminaux points de vente. Outre la sécurité informatique, le back office centralisé est surtout l’atout idéal pour augmenter la productivité de la boutique. En effet, avec l’imbrication des données, le nombre de tâches exécutées manuellement diminue significativement. Cela ne peut qu’accélérer le travail depuis le back office du terminal point de vente. Si l’on prend l’exemple de la fidélisation de la clientèle par le fichier client individualisé, une réservation de table pour 3 personnes (dans le cas d’un restaurant) impacte automatiquement, si elle est validée, le plan de tables de l’établissement ainsi que l’état des stocks.