Capture-decran-2015-01-04-a-13
10 février 2015

Les principaux modèles disponibles : quel bracelet connecté choisir ?

Le choix des bracelets connectés seront sans aucun doute les cadeaux de saint valentin les plus prisés du rayon high-tech. Seulement, il en est sorti tellement ces derniers mois qu’il devient difficile pour le consommateur de faire son choix.

Le marché des bracelets connectés intéresse de nombreux fabricants. Entre les spécialistes du fitness connecté les géants du smartphone (Samsung, LG, Sony), du sport (Nike) et les spécialistes du GPS .

Les spécialistes du fitness connecté

Bracelets, mais aussi balance, podomètres, tensiomètres ou encore petites enceintes… Fitbit, Jawbone et Withings sont de jeunes sociétés dédiées aux objets connectés.

Withings Pulse O2 (120 €)

withingsLe Pulse O2 est la deuxième version du bracelet de Withings, le Pulse. Désormais, en plus des fonctions traditionnelles (podomètre, calories brûlées, distance parcourue), il permet à l’utilisateur de mesurer son rythme cardiaque et son taux d’oxygène dans le sang (une donnée susceptible d’intéresser les alpinistes ou les athlètes). Le Pulse renseigne également sur le dénivelé total parcouru. L’appareil est équipé d’un unique bouton qui permet de passer d’une donnée à l’autre, et son écran tactile (peu gourmand en énergie) permet d’accéder à l’historique ou de passer en mode course. Très léger, il s’avère assez confortable. Withings livre, en plus du bracelet, un petit étui clipsable qui permet de porter le Pulse à la ceinture.

Jawbone UP (150 €)

jawbone1Les dormeurs en rêvaient, Jawbone l’a fait. Qualitativement, le UP est sans conteste le mieux placé pour suivre votre
sommeil. Rarement pris en défaut sur ses mesures, il est aussi le seul à pouvoir détecter le meilleur moment pour vous réveiller. La suite est plus classique. Avec lui, l’utilisateur peut observer son niveau d’activité, importer les données en provenance d’autres objets/applications, et suivre son alimentation. L’appareil est plutôt séduisant, et l’application conviviale.

Fitbit Flex (100 €)

fibit-flex1Le Flex ne dispose pas d’écran, l’activité est symbolisée par une rangée de 5 petits points LED. Ils informent aussi du niveau de la batterie (rechargement via le port USB d’un ordinateur). Pour que les mesures soient les plus fiables possibles, l’utilisateur peut préciser s’il porte le bracelet à son poignet « dominant » ou pas. Le Flex s’inscrit parmi les bracelets aux fonctions basiques : podomètre, calories brûlées, distance parcourue, temps de sommeil. Compatible iOS et Android, il est livré avec deux tailles de bracelet. Notez que Fitbit propose d’autres objets connectés, notamment une balance, l’Aria (120 €), qui peut compléter vos statistiques avec votre poids, votre IMC (indice de masse corporelle) et votre pourcentage de masse graisseuse. L’application mobile Fitbit, pour visualiser toutes ces données, est disponible en version iOS et Android.

Fitbit Charge (130 €) et Charge HR (150 €)

fitbit1

Le Charge est un Flex amélioré : en plus des fonctions de base, il compte les étages gravis. Sur son petit écran, il indique le nom de la personne qui vous appelle sur votre smartphone, et il affiche l’heure. Le Charge HR est quant à lui équipé, en plus, d’un cardiofréquencemètre.

Nike+ Fuelband SE parfait pour se motiver, et les Apple addicts

nike-fuelFraîchement débarqué sur le sol français, le bracelet de Nike est ce qu’on appelle une machine à motiver. Plus Nike+ Fuelband SEbouillant qu’un coach sportif, le Fuelband SE repose sur un système de point assez diabolique, les Fuelpoints. Explication : chacun de nos mouvements est converti en points qui viennent illuminer petit à petit une rangée de diodes colorées. L’utilisateur n’a qu’un objectif, arriver au bout d’ici la fin de la journée. L’incitation à bouger ne s’arrête pas là. Que ce soit par compétition avec les autres membres de la communauté Nike, envie de décrocher une badge virtuel, voire par le bracelet lui-même qui ne se prive pas de l’interpeller quand il ne se remue pas suffisamment, le sportif est sans cesse challengé. Côté technique, pas grand-chose à redire. Cette deuxième mouture répare les imperfections de son prédécesseur. Le SE est donc plus résistant à l’eau et plus flexible. Il reste en revanche Apple jusqu’au trognon. Le Nike Fuelband SE s’adresse aux possesseurs d’iPhone (4S et au-delà), et à eux seuls.

Garmin Vivofit (119 €)

Les fabricants d’appareils GPS donnent depuis quelques années dans les montres GPS destinées aux sportifs : coureurs, cyclistes, nageurs, randonneurs. Garmin et Polar proposent aussi leur bracelet.garming

Le Garmin Vivofit est simple et complet, mais sans exubérance. Robuste et étanche, il offre toutes les fonctions de base d’un bracelet connecté : podomètre, distance parcourue, suivi du sommeil, calories brûlées . Il est livré avec deux bracelets, un petit et un plus grand, et fonctionne avec des piles (2 × CR1632). Il n’a donc pas besoin d’être rechargé tous les jours. Autre avantage, il est compatible avec Android et iOS (version 7 et ultérieures). L’application Garmin Connect, qui sert d’interface sur le smartphone, est basique mais efficace.