portes ouvertes

Micro-entreprises, Petites ou Moyennes Entreprises (PME), Entreprises de tailles intermédiaire (ETI), grandes entreprises… quelle que soit la taille de votre entreprise, envisagez d’organiser des journées portes ouvertes. Cet évènement vous est bénéfique. Tour d’horizon des bonnes raisons d’organiser des journées portes ouvertes.

Les journées portes ouvertes : pour présenter l’entreprise

Il se peut que vous ayez déjà adopté différentes manières de présenter votre entreprise. Vous vous êtes peut-être fait connaître via votre site Internet et via les réseaux sociaux. Si vous saviez vous y prendre avec les techniques du webmarketing, ces canaux de communication vous ont apporté des résultats pertinents. Les portes ouvertes elles aussi vous permettent de présenter votre entreprise auprès de votre audience cible. Cette audience cible peut constituer des personnes qui ont connu votre entreprise depuis sa création et des personnes qui ne la découvrent que pendant les journées portes ouvertes. Les visiteurs apprendront davantage de votre entreprise pendant cet évènement. En quelque sorte, l’évènement contribue à l’augmentation de la notoriété de votre entreprise.

Pour présenter davantage les produits ou les services de l’entreprise

Les journées portes ouvertes sont un moment privilégié pour présenter votre entreprise : son historique, ses réussites et son parcours. L’évènement est aussi une occasion de présenter davantage vos produits ou services aux visiteurs. Il est possible que certains clients ne connaissent pas tous vos produits. D’autres souhaitent seulement en connaître davantage. Si vous ne vendez que des services, l’évènement vous est toujours bénéfique. Il vous permet d’exposer aux visiteurs votre domaine d’intervention, votre expertise et votre savoir-faire. De nombreuses manières s’offrent à vous pour faire connaître vos produits ou services tout au long des JPO.

Les journées portes ouvertes pour identifier les concurrents

L’une des manières de devancer les concurrents, c’est de les connaître, eux et  leurs armes (leurs techniques de marketing). Il est probable que vous ayez connu vos concurrents depuis fort longtemps. Notez qu’il vous faut les connaître davantage ; les JPO vous permettent de le faire. Bien entendu, votre objectif est de vous concentrer sur vos expositions. Cela ne vous empêche pas de confier à une personne de confiance le suivi des stratégies de vos concurrents. Identifier les concurrents et leurs stratégies doit se faire d’une manière très discrète et donc passer inaperçu.

Pour faire connaître le savoir-faire des équipes

Vous et vos équipes tirez respectivement profit des avantages des journées portes ouvertes. L’organisation des JPO ne vous fait pas dépenser une fortune. Vous confiez l’organisation et l’exposition à vos équipes. Outre la réduction des coûts, l’augmentation de la motivation des équipes est l’autre avantage d’organiser des journées portes ouvertes. Vos équipes auront de nombreuses attributions avant, pendant et après l’évènement. Les JPO renforcent aussi leur cohésion. Car l’évènement les pousse à interagir entre elles.

Les journées portes ouvertes : pour rencontrer des nouveaux candidats

Vous n’avez peut-être pas soupçonné que les journées portes ouvertes sont une opportunité de recruter des nouveaux talents. Les entreprises rencontrent souvent les candidats les plus brillants pendant les JPO. Pourquoi ? Car certains candidats ne connaissent l’existence de votre entreprise que pendant les journées portes ouvertes. Aux salons, vous êtes en mesure d’entretenir directement avec eux. Les candidats, vous pouvez trier sur le volet ceux qui répondent à vos attentes. Il s’avère facile d’évaluer leur niveau de compréhension et leur réactivité aux salons. Les candidats aux salons peuvent commencer à faire connaissance avec vos équipes.

 

À retenir :

L’organisation des portes ouvertes n’est pas chose aisée. Il vous faut faire appel à une personne ayant des compétences en la matière. Mais il est à noter que l’idéal est de confier cette tâche à certaines de vos équipes. Pour cela, vous devez leur donner certaines orientations et formations, pour qu’elles ne perdent pas la tramontane pendant l’évènement.

siloing SEO

Dans la sphère du SEO, une multitude de critères entrent en jeu. La rédaction web est l’une des pierres angulaires du référencement naturel. La création d’un nombre considérable d’articles de blog revêt de l’importance et s’impose donc nécessaire. Vos différentes pages se doivent d’être liées les unes avec les autres. C’est là qu’intervient la question de création d’ancres de lien. En quelque sorte, il faut mettre en pratique le siloing SEO pour une rédaction web à forte valeur ajoutée et un référencement naturel réussi.

Le siloing SEO : c’est quoi ?

Pour faire simple, le siloing SEO est une pratique qui consiste à organiser les contenus d’un site web. Il désigne le fait de relier les pages entre elles par le biais des ancres de liens. Le siloing SEO se décline en deux types : siloing thématique et siloing sémantique. Le siloing thématique est une mise en relation des catégories et des sous-catégories. Il sert aussi à relier les catégories et les sous-catégories avec les différentes pages y afférentes. Le siloing sémantique quant à lui se penche sur l’optimisation du champ sémantique des pages. Ce qui a pour objectif de permettre au crawler ou bots de Google de comprendre les thèmes abordés dans les différentes pages d’un site.

Savoir ce que signifie siloing SEO est d’une grande utilité. Il est à noter que la création d’une structure en silo personnalisée sur WordPress est aussi de mise.

Créer une structure en silo personnalisée sur WordPress

WordPress offre de nombreuses solutions clés en main. Par exemple, il génère automatiquement des Post Types prêts à l’emploi : les articles, les pages, les médias (ou fichiers attachés), les révisions et les menus de navigation. Ces Post Types par défaut de WordPress ne sont pas suffisants si l’on est en quête d’un siloing SEO impactant. Il faut créer d’autres Post Types adaptés à ses besoins particuliers. Témoignages, prestation, clients, ceux-ci sont quelques exemples de Post Types que l’on peut créer sur WordPress.

Créer une structure en silo est une chose, mais miser sur le maillage interne aussi s’avère juste indispensable.

Pourquoi maillage interne pour un siloing SEO efficace ?

Le maillage interne est indispensable en référencement on-page. Il consiste à créer des liens qui relient les pages entre elles. Avec le maillage interne, il se peut qu’on mette en relation aussi les pages et les catégories. Cette action optimise les expériences utilisateurs. En effet, les pages contenant des liens qui pointent vers les autres pages facilitent la navigation des lecteurs. Aux yeux de Google bot les sites ayant des pages qui sont bel et bien liées entre elles ont plus de poids et de valeur. Si l’on ne sait pas comment s’y prendre pour créer un bon maillage interne, faire appel à une agence de rédaction web est le bon geste à adopter.

Comme il existe un siloing SEO thématique et un siloing SEO sémantique, il est donc de mise de prendre en considération ces deux paramètres.

Le siloing SEO thématique, à créer avec soin

Comme son nom l’indique, le siloing thématique consiste à relier les pages d’une même thématique. Le principe est simple : les pages à lier se doivent d’aborder des sujets d’une même thématique. Avec le siloing thématique, il ne faut pas se cantonner à la création des liens dans les différentes pages du site à référencer. Il est aussi possible d’utiliser le header, la sidebar et le footer dudit site ou de ses pages ; sur ceux-ci peuvent être mis des liens pointant vers les autres pages ou catégories. Les titres de la page ou de l’article cible peuvent faire l’objet d’une ancre de lien.

Le siloing SEO sémantique, l’un des pivots de la rédaction web

Si le siloing thématique est un gage d’une rédaction web ayant un impact positif sur le référencement SEO on-page, le siloing sémantique ne fait pas exception. Le siloing sémantique constitue même la grande part des actions en siloing SEO. Avec ce deuxième type de siloing, les sens des mots dans les textes d’ancrage tiennent un rôle important. Il faut donc prêter attention aux choix des textes d’ancrage. Si l’on suppose que ceci est l’ancre de lien dans une page : l’utilité d’un bon serveur, il se peut que ladite ancre a moins de poids. Car Google bot connaît que le mot serveur dispose de deux sens : 1) une personne qui sert des boissons ou des repas dans un café ou dans un restaurant, 2) un matériel ou un logiciel qui sert à gérer une base de données. Une certaine précision est donc nécessaire. Avec l’ancre « réparer un serveur », Google bot peut comprendre qu’on parle du serveur informatique. De nombreuses manières s’offrent pour préciser l’ancre de lien.

SEO on-page

Le saviez-vous ? Le SEO on-page revêt une importance particulière pour référencer un site web, plus particulièrement d’une page web. Ne dédaignez donc pas la série d’actions qui se doivent d’être mises en œuvre avec la technique on-page. Le référencement on-page se borne à l’optimisation de ce qui est à l’intérieur d’une page. Sont manifestes ainsi des différences entre le référencement on-page et le référencement on-site. Vue d’ensemble des étapes à suivre et des méthodes à adopter pour avoir une page référencée pour les moteurs de recherche.

Créer un bon permalien, une 1ère étape de la technique on-page

Pour une stratégie SEO infaillible, la création d’un permalien s’avère obligatoire. Une bonne page web digne de ce nom comporte un permalien. Connu aussi sous le nom de slug ou d’URL de la page, le permalien est pris en compte par Google. Les CMS génèrent automatiquement un slug. Il ne s’agit que du titre de votre article. Personnalisez l’URL de votre page. Intégrez-y votre requête cible. N’insérez pas le mot-clé cible deux fois pour éviter la sur-optimisation. Veillez à ce que l’URL soit d’une bonne longueur, pas trop courte ni trop longue. Enlevez les signes diacritiques de votre slug. Vos mots dans le permalien, reliez-les par un trait d’union.

Optimiser les attributs alt et title des images

Dans la sphère du SEO et de la rédaction web, les images tiennent un rôle non négligeable. Pour que leur impact sur le SEO on-page soit irrésistible, elles doivent comporter des balises alt ou attributs alt. Les balises alt font l’objet d’une description de ce que contiennent les images. Cette description permet donc à Google de reconnaître les contenus desdites images. Outre les attributs alt, les attributs title aussi revêtent de l’importance. Il est vrai que les attributs title n’ont manifestement d’impact sur le référencement de la page. Pourtant, leur présence dans vos images renforce le poids des balises alt. Il est à noter que les attributs alt et les attributs title peuvent être identiques ou presque.

Harmoniser les balises Hn en référencement SEO on page

Un contenu textuel désordonné a peu de poids aux yeux de Google. Pour que votre page bénéficie d’une bonne harmonie, elle doit être pourvue des titres à différents niveaux. Pour cela, la création des balises Hn s’impose. Pour ce faire, il vous faut créer un H1 et quelques H2. Dans certains cas, les       H3 doivent se faire une place parmi vos Hn. Le H1 désigne votre titre principal de votre page. Le nombre de mot d’un bon H1 oscille entre 6 et 12. Le titre principal répondant aux critères du SEO on-page contient la requête cible. Pour ce qui est des H2, les consignes sont presque identiques à celles du H1. La seule différence repose sur l’intégration de la requête cible. Seulement dans 60% des H2 figurent une requête cible. 30% des H2 doivent comporter les synonymes du mot-clé cible.  Quant aux H3, leur nombre de mots doit être plus court que ceux du H1 et des H2.

Privilégier la page d’une certaine longueur

La longueur de la page peut avoir ou non un impact sur le référencement SEO on-page. Il se peut que chacune de vos pages ne soit pas d’une longueur totalement identique. Certains sujets nécessitent une explication plus détaillés que d’autres. En quelque sorte, il peut arriver que certains de vos contenus textuels ne contiennent que 200 ou 500 mots et d’autres disposent de plus de 2000 mots. Pour aller droit au but, le critère de classement actuel de Google privilégie les articles d’une certaine longueur. Bannissez donc les textes dont le nombre de mots est inférieur ou égal à 600. Quel que soit donc le sujet que vous abordez, permettez-vous d’aller au-delà de 600 mots. Un article de 2000  mots bénéficie d’un poids miraculeux sur Internet. Google met en avant les articles de cette longueur.

La propriété intellectuelle est une description catégorique large de l’ensemble des actifs incorporels détenus et légalement protégés par une entreprise contre une utilisation ou une mise en œuvre extérieure sans consentement. Un actif incorporel est un actif non physique détenu par une entreprise.

Le concept de propriété intellectuelle a trait au fait que certains produits de l’intellect humain devraient bénéficier des mêmes droits protecteurs que ceux applicables à la propriété physique, appelés biens corporels. La plupart des économies développées ont mis en place des mesures juridiques pour protéger les deux formes de propriété.

POINTS CLÉS À RETENIR

La propriété intellectuelle est un terme générique désignant un ensemble d’actifs incorporels ou d’actifs qui ne sont pas de nature physique.
La propriété intellectuelle appartient et est légalement protégée par une entreprise contre une utilisation ou une mise en œuvre extérieure sans consentement.
La propriété intellectuelle peut comprendre de nombreux types d’actifs, notamment des marques, des brevets et des droits d’auteur.
Comprendre la propriété intellectuelle
Les entreprises sont diligentes lorsqu’il s’agit d’identifier et de protéger la propriété intellectuelle, car elle détient une telle valeur dans l’économie de plus en plus basée sur la connaissance. Extraire de la valeur de la propriété intellectuelle et empêcher les autres d’en tirer de la valeur est une responsabilité importante pour toute entreprise. La propriété intellectuelle peut prendre de nombreuses formes. Bien qu’il s’agisse d’un actif incorporel, la propriété intellectuelle peut être beaucoup plus précieuse que les actifs physiques d’une entreprise. La propriété intellectuelle peut représenter un avantage concurrentiel et, par conséquent, est farouchement gardée et protégée par les entreprises qui en sont propriétaires.

Types de propriété intellectuelle

La propriété intellectuelle peut comprendre de nombreux types d’actifs incorporels, et certains des plus courants sont énumérés ci-dessous.

Brevets

Un brevet est un droit de propriété pour un investisseur qui est généralement accordé par une agence gouvernementale telle que le US Patent and Trademark Office. Le brevet accorde à l’inventeur des droits exclusifs sur l’invention, qui peut être une conception, un procédé, une amélioration ou une invention physique telle qu’une machine. Les sociétés de technologie et de logiciel ont souvent des brevets pour leurs conceptions. Par exemple, le brevet pour l’ordinateur personnel a été déposé en 1980 par Steve Jobs et trois autres collègues d’Apple Inc.

SI vous souhaitez en savoir plus sur comment sécuriser une idée, rendez-vous sur J’innove.

Copyrights

Le droit d’auteur donne aux auteurs et aux créateurs de matériel original le droit exclusif d’utiliser, de copier ou de dupliquer leur matériel. Les auteurs de livres ont leurs œuvres protégées, tout comme les artistes musicaux. Un droit d’auteur stipule également que les créateurs originaux peuvent accorder à quiconque l’autorisation d’utiliser l’œuvre par un accord de licence.

Marques de commerce

Une marque est un symbole, une phrase ou un insigne reconnaissable et représentant un produit qui le sépare légalement des autres produits. Une marque est exclusivement cédée à une entreprise, ce qui signifie que la société est propriétaire de la marque afin qu’aucune autre ne puisse l’utiliser ou la copier. Une marque est souvent associée à la marque d’une entreprise. Par exemple, le logo et le nom de marque de «Coca Cola» sont la propriété de Coca-Cola Company (KO).

Franchises

Une franchise est une licence qu’une entreprise, un individu ou une partie – appelé le franchisé – achète, leur permettant d’utiliser le nom, la marque, les connaissances exclusives et les processus d’une entreprise – le franchiseur. Le franchisé est généralement un propriétaire de petite entreprise ou un entrepreneur qui exploite le magasin ou la franchise. La licence permet au franchisé de vendre un produit ou de fournir un service sous le nom de l’entreprise. En retour, le franchiseur reçoit des frais de démarrage et des frais de licence permanents par le franchisé. United Parcel Service (NYSE: UPS) et McDonald’s Corporation (NYSE: MCD) sont des exemples d’entreprises qui utilisent le modèle d’entreprise de franchise.

Secrets commerciaux

Un secret commercial est un processus ou une pratique d’une entreprise qui n’est pas une information publique, qui offre un avantage ou un avantage économique à l’entreprise ou au détenteur du secret commercial. Les secrets commerciaux doivent être activement protégés par l’entreprise et sont généralement le résultat de la recherche et du développement d’une entreprise. Des exemples de secrets commerciaux peuvent être un dessin, un modèle, une recette, une formule ou un processus exclusif. Les secrets commerciaux sont utilisés pour créer un modèle commercial qui différencie les offres de l’entreprise à ses clients en leur offrant un avantage concurrentiel.

Considérations particulières

De nombreuses formes de propriété intellectuelle ne peuvent pas être inscrites au bilan en tant qu’actifs car il n’existe pas de principes comptables spécifiques pour évaluer chaque actif. Cependant, la valeur de la propriété a tendance à être reflétée dans le prix de l’action puisque les acteurs du marché sont conscients de l’existence de la propriété intellectuelle.

Certains actifs incorporels sont enregistrés comme des biens, comme les brevets, car ils ont une date d’expiration. Ces actifs sont reconnus par une valeur numérique à travers le processus d’amortissement. L’amortissement est une méthode comptable qui diminue la valeur d’une immobilisation incorporelle sur une période donnée. Ce processus aide l’entreprise à réduire ses revenus en passant en charges un montant fixe chaque année à des fins fiscales à mesure que la durée de vie utile de l’immobilisation incorporelle s’achève.

Par exemple, un brevet ne peut avoir que 20 ans avant d’être enregistré dans le domaine public. Une entreprise attribuerait une valeur totale au brevet. Chaque année pendant 20 ans, le brevet serait passé en charges ou amorti du même montant en divisant la valeur totale par 20 ans. Chaque année, le montant de l’actif amorti réduirait le bénéfice net ou le bénéfice de l’entreprise à des fins fiscales. Cependant, la propriété intellectuelle considérée comme ayant une durée de vie perpétuelle, comme une marque déposée, n’est pas amortie puisqu’elle n’expire pas.

Exemple concret de propriété intellectuelle

En 2017, il y a eu une affaire de propriété intellectuelle largement médiatisée dans laquelle une société appelée Waymo a poursuivi Uber pour vol présumé et mise en œuvre de technologies liées au programme de voiture autonome de Waymo. Les plans pour la technologie, bien que pas encore complètement viables, constituaient une propriété intellectuelle importante pour Waymo. Lorsqu’ils ont allégué qu’Uber avait obtenu leur propriété intellectuelle, ils ont pu prendre des mesures par le biais du système judiciaire pour tenter d’empêcher Uber d’utiliser ces informations pour améliorer leur propre programme de voiture autonome.

C’est enfin la grande période de Noël qui arrive, période durant laquelle les consoles next-gen font leur entrée avec leurs grandes promesses et les jeux annoncés en grande pompe.

Et comme à chaque sortie, deux concurrents se tirent la bourre et on ne sait jamais qui de Sony ou de Microsoft va proposer la meilleure machine. La vérité c’est qu’il est impossible d’en savoir plus avant au moins un an et de réaliser un premier bilan. […]

Vous avez envie de vous faire plaisir cette année et vous offrir un beau cadeau « high-tech ». Vous avez aussi toujours été passionné par l’univers « informatique ». Les bonnes idées ne manquent pas pour vous faire plaisir. Les équipements informatiques nous sont aujourd’hui d’une grande utilité au quotidien que ce soit pour une utilisation personnelle ou professionnelle. Force est de constater que la technologie nous facilite la vie quotidiennement. En manque d’inspiration ? Voici le top 4 du matériel informatique et technologique à avoir en 2020. […]

En matière de téléphonie mobile, les fabricants ne cessent d’innover et de mettre sur le marché des produits toujours aussi séduisants. Nombreux sont les utilisateurs qui changent alors de téléphones et rangent au placard leurs anciens mobiles. Pourtant, ces derniers peuvent encore être utiles grâce au recyclage, mais la plupart ignorent encore les multiples avantages de revendre les anciens téléphones. […]