1331055
19 décembre 2017

Ce qu’il faut savoir des solutions de paiement en ligne

Appelé également e-paiement ou monnaie électronique, le paiement en ligne s’est évolué avec la démocratisation d’Internet. Bien évidemment, cela consiste à payer via Internet un achat effectué sur une boutique en ligne ou sur un site d’une banque… mais pas n’importe lequel ! Des règles strictes doivent être respectées pour éviter les dangers de transaction financière. Explication !

Zoom sur le paiement en ligne

La plupart des banques mettent à disposition des sites e-commerce une solution de paiement en ligne qui permet aux clients des sites de payer leurs achats. C’est ce que l’on appelle « moyen de paiement ». De nos jours, il est possible de payer ses dépenses en ligne. Que ce soit pour effectuer des achats sur des sites e-commerces, pour acheter des liens sponsorisés, pour réserver son billet d’avion, pour renouveler un nom de domaine d’un site web ou autre encore, tout (ou presque) peut être une raison de recourir à un paiement en ligne, même le paiement de ses factures ou amende.
En général, il suffit d’indiquer un numéro de carte bancaire, date de son expiration et le code à 3 chiffre (cryptogramme) situé à l’arrière de la carte. Cela se fait via une signature et un certificat électroniques. À travers des moyens de paiement, la transaction se fait entre un établissement bancaire et un service de paiement spécialisé.

Les solutions de paiement en ligne

La carte bancaire

La carte bancaire est un outil classique qui permet à un acheteur de payer en ligne ses achats. Bien évidemment, le site marchand sur lequel il les a effectués doit disposer d’un système de paiement sécurisé. Il s’agit d’un dispositif qui permet la communication entre les banques (client / vendeur) et de façon cryptée . Et pour cause, le payeur doit communiquer des renseignements précieux pour pouvoir effectuer son paiement (nom, numéro de sa carte bancaire). Plus le mode de cryptage utilisé par le système de paiement rend ces coordonnés invisibles, plus il devient difficile aux hackers de les récupérer. Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2424.

L’e-numéro de carte

Il existe une autre alternative pour éviter de communiquer son numéro de carte bancaire. L’e-numéro de carte est tout simplement un numéro de carte bancaire temporaire attribué par les banques. À l’exemple d’e-carte bleue (proposée par la Société Générale, LCL, la Caisse d’Épargne, l’Axa banque, la Banque Populaire…) ou du Virtualis lors d’un Crédit Mutuel.

Paypal

Pour payer sans carte bancaire, il est possible de se fier au service Paypal. Il s’agit d’un service qui permet de payer ses achats sans communiquer ses coordonnées bancaires au site marchand. Il suffit de s’inscrire au service (en fournissant ses coordonnées uniquement à Paypal et seulement lors de l’inscription) et de suivre le processus de paiement demandé par le site marchand et enfin, de suivre les transactions via son compte. Par contre, ce service reprend le style de Google Checkout. Bien qu’il soit rapide, Paypal fait souvent l’objet d’un phishing.

BluePaid

BluePaid est une vraie solution de paiement en ligne. C’est une interface entre un acheteur et un e-commerçant. Ce service utilise le protocole SSL pour sécuriser la transmission des données bancaires. Autrement dit, toute coordonnée ne sera jamais renvoyée vers le site commerçant, ni vers la toile. De nombreux sites marchands utilisent déjà la plateforme bluepaid pour encaisser leurs clients, car son terminal est utilisable notamment par les auto-entrepreneurs.
Quel que soit le choix du service de paiement en ligne retenu par le e-commerçant, il est conseillé de n’acheter que sur un site sécurisé (https) et de contrôler régulièrement ses relevés bancaires. En cas de soupçon, il faut contacter rapidement le site marchand ou le site ou vous avez réalisez vos derniers achats et bien entendu en aviser votre banque.