protection de donnees personnelles
12 avril 2017

Tout savoir sur la protection de la vie privée dans le domaine de la technologie

Avec l’évolution à grands pas de la technologie, il convient d’informatiser toutes les informations concernant une personne. Il s’agit des données personnelles incluant son nom, son/ses prénom (s), ses codes d’identification, voire ses empreintes digitales. Conserver ces renseignements revient à préserver l’intimité et tous les droits d’une personne.

Pourquoi protéger sa vie privée ?

Enfants, jeunes et adultes manipulent aisément les différents réseaux sociaux. Ils y sont présents presque quotidiennement. De ce fait, la vie intime est presque devenue publique parce que tout se dévoile sur la toile. D’ailleurs, les cartes bleues et vitales sur Internet peuvent retracer toutes les actions effectuées par une personne. Celles-ci seront centrées et stockées dans un grand serveur et peuvent être exploitées illicitement grâce au développement des outils informatiques.

Tout le monde a droit à une protection de vie privée. C’est à chacun de décider s’il autorise ou non l’utilisation de telle ou telle information personnelle le concernant. Il pourra même sanctionner une tierce personne pour un usage abusif ou frauduleux de ces renseignements. Ce détournement de données individuelles touche tous les domaines de la vie. Par exemple, si des informations sur un centre hospitalier sont accidentellement dévoilées, les malades innocents risquent de discrimination.

Organismes et lois sur la protection des données personnelles

Une loi informatique et liberté a été régie depuis l’année 1978 permettant à chaque citoyen de bénéficier de l’utilisation de l’informatique. Cet usage ne doit en aucun cas porter atteinte ni à l’identité ni à la vie privée d’une personne.

La CNIL ou la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés se charge de contrôler ce fonctionnement. Cette autorité administrative française s’occupe également des sanctions attribuées aux entreprises ne respectant pas cette loi. Une autre administration, le DPMS (Data Privacy Management System) assure autant l’exécution des tâches et la sécurité des données aux États-Unis. En effet, chaque pays dispose d’un organisme pour la protection des données personnelles. Chaque personne peut avoir accès à ces informations, peut refuser de se trouver dans le fichier et rectifier ou effacer des renseignements erronés. La conservation et l’utilisation de ces dernières sont interdites.