siloing SEO
2 novembre 2020

Le siloing SEO : définition et bonnes pratiques

Dans la sphère du SEO, une multitude de critères entrent en jeu. La rédaction web est l’une des pierres angulaires du référencement naturel. La création d’un nombre considérable d’articles de blog revêt de l’importance et s’impose donc nécessaire. Vos différentes pages se doivent d’être liées les unes avec les autres. C’est là qu’intervient la question de création d’ancres de lien. En quelque sorte, il faut mettre en pratique le siloing SEO pour une rédaction web à forte valeur ajoutée et un référencement naturel réussi.

Le siloing SEO : c’est quoi ?

Pour faire simple, le siloing SEO est une pratique qui consiste à organiser les contenus d’un site web. Il désigne le fait de relier les pages entre elles par le biais des ancres de liens. Le siloing SEO se décline en deux types : siloing thématique et siloing sémantique. Le siloing thématique est une mise en relation des catégories et des sous-catégories. Il sert aussi à relier les catégories et les sous-catégories avec les différentes pages y afférentes. Le siloing sémantique quant à lui se penche sur l’optimisation du champ sémantique des pages. Ce qui a pour objectif de permettre au crawler ou bots de Google de comprendre les thèmes abordés dans les différentes pages d’un site.

Savoir ce que signifie siloing SEO est d’une grande utilité. Il est à noter que la création d’une structure en silo personnalisée sur WordPress est aussi de mise.

Créer une structure en silo personnalisée sur WordPress

WordPress offre de nombreuses solutions clés en main. Par exemple, il génère automatiquement des Post Types prêts à l’emploi : les articles, les pages, les médias (ou fichiers attachés), les révisions et les menus de navigation. Ces Post Types par défaut de WordPress ne sont pas suffisants si l’on est en quête d’un siloing SEO impactant. Il faut créer d’autres Post Types adaptés à ses besoins particuliers. Témoignages, prestation, clients, ceux-ci sont quelques exemples de Post Types que l’on peut créer sur WordPress.

Créer une structure en silo est une chose, mais miser sur le maillage interne aussi s’avère juste indispensable.

Pourquoi maillage interne pour un siloing SEO efficace ?

Le maillage interne est indispensable en référencement on-page. Il consiste à créer des liens qui relient les pages entre elles. Avec le maillage interne, il se peut qu’on mette en relation aussi les pages et les catégories. Cette action optimise les expériences utilisateurs. En effet, les pages contenant des liens qui pointent vers les autres pages facilitent la navigation des lecteurs. Aux yeux de Google bot les sites ayant des pages qui sont bel et bien liées entre elles ont plus de poids et de valeur. Si l’on ne sait pas comment s’y prendre pour créer un bon maillage interne, faire appel à une agence de rédaction web est le bon geste à adopter.

Comme il existe un siloing SEO thématique et un siloing SEO sémantique, il est donc de mise de prendre en considération ces deux paramètres.

Le siloing SEO thématique, à créer avec soin

Comme son nom l’indique, le siloing thématique consiste à relier les pages d’une même thématique. Le principe est simple : les pages à lier se doivent d’aborder des sujets d’une même thématique. Avec le siloing thématique, il ne faut pas se cantonner à la création des liens dans les différentes pages du site à référencer. Il est aussi possible d’utiliser le header, la sidebar et le footer dudit site ou de ses pages ; sur ceux-ci peuvent être mis des liens pointant vers les autres pages ou catégories. Les titres de la page ou de l’article cible peuvent faire l’objet d’une ancre de lien.

Le siloing SEO sémantique, l’un des pivots de la rédaction web

Si le siloing thématique est un gage d’une rédaction web ayant un impact positif sur le référencement SEO on-page, le siloing sémantique ne fait pas exception. Le siloing sémantique constitue même la grande part des actions en siloing SEO. Avec ce deuxième type de siloing, les sens des mots dans les textes d’ancrage tiennent un rôle important. Il faut donc prêter attention aux choix des textes d’ancrage. Si l’on suppose que ceci est l’ancre de lien dans une page : l’utilité d’un bon serveur, il se peut que ladite ancre a moins de poids. Car Google bot connaît que le mot serveur dispose de deux sens : 1) une personne qui sert des boissons ou des repas dans un café ou dans un restaurant, 2) un matériel ou un logiciel qui sert à gérer une base de données. Une certaine précision est donc nécessaire. Avec l’ancre « réparer un serveur », Google bot peut comprendre qu’on parle du serveur informatique. De nombreuses manières s’offrent pour préciser l’ancre de lien.